FANDOM


Le Journal de la Commandante Kuang Xuan est un document datant de l'Âge d'or dans lequel Kuang Xuan a consigné ses expériences après avoir découvert l'Artefact K1.

Histoire

Âge d'or

Le Journal a été écrit par un officier responsable d'une expédition lunaire, la Commandante Kuang Xuan, pendant l'Âge d'or. Cette expédition a découvert un artefact étrange d'origine extraterrestre, appelé Artefact K1, et a commencé à l'étudier. La proximité avec l'artefact a causé leur perte.

Bastion des ombres

Des entrées du journal ont été retrouvées par Eris Morn et envoyées à l'Avant-garde. Eris pensait que les Gardiens pourraient utiliser les indices qu'il contient pour découvrir ce qu'était l'artefact et pourquoi la Ruche s'y intéressait.

Contenu

Entrée 1

Tante de Kuang Xuan

Peut être un croquis du maitre de Kuang Xuan ? Ou de sa tante ?

Ne vous attendez à rien et vous serez prêts à tout.

C'était la leçon que mon maitre me répétait sans cesse, sur les simulateurs à SUECABAO.[1] C'était une moniale anagami[2] du troisième degré de l'école tibétaine Néo-Vibhajjavada-Theravada[3] (dont la présence au Tibet était récente et peu orthodoxe mais qui était implantée depuis longtemps en Inde et au Sri Lanka). Ses membres aiment à faire croire qu'ils n'ont besoin que d'air pur et de méditation. Dans ce cas, pourquoi m'aurait-elle si bien enseigné ? Si elle n'avait besoin de rien ni personne ? Je me demandais pourquoi elle me tourmentait tellement. J'ai terminé deuxième de ma classe, mais j'ai d'abord failli échouer plus que quiconque dans mon groupe.

Je pense que cela l'amusait de me déstabiliser. J'étais Kuang Xuan, une jeune femme fraîchement sortie de la Maison de la Sagesse et pas même âgée de soixante ans, chargé de tant de faits, de chiffres et de contingences que j'en avais les doigts qui picotaient. Je pensais tout savoir et elle était très douée pour me prouver le contraire. Je me frotte toujours les articulations des doigts, là où les commutateurs des simulateurs m'écorchaient la peau. (Ma tante m'avait surpris en train de le faire avant le réveillon du nouvel an et, pensant que je faisais une allergie, m'avait interdit de faire la vaisselle.)
Tara

Croquis de Tara. La divinité bouddhiste que prie Kuang Xuan.

La Maison de la Sagesse, me disait mon maître, excelle en mathématiques et en logique ; l'Islam nous a donné l'algèbre et nos chiffres sont arabes. C'est pour cette raison que les commandants choisis par la Choura[4] sont les meilleurs pilotes du système solaire. Mais aucun n'est bouddhiste. C'est pour cette raison que tu ne dois t'attendre à rien, Kuang Xuan, et être ainsi prête à tout. Le talent le plus vital d'un commandant choisi par la Sati[4] est cette vacuité intérieure, semblable au vide quantique - vide mais néanmoins saturée de possibles.

Désapprend tes attentes, Xuan. Et apprend ainsi à être prête.

Demain nous allons commencer les fouilles. Je ne comprends pas l’activité « extra-spatiale » que nous avons détectée, ni les scientifiques de Clovis Bray qui parlent de transmissions qui « se propagent dans un Calabi-Yau à six dimensions ».[5] Peut-être que personne n’a compris. Je n'ai aucune attente. Je suis prête.

Pourtant, j'aimerais ne pas avoir peur.

Demain on commence à forer.

Om tare tu tare ture soha : Om Tara[6], je prie Tara, la rapide Tara dont le nom signifie étoile. Conduis-moi vers la sunyata, la vacuité compréhensive.[7]

Entrée 2

Artefact K1

Croquis de l'Artefact K1

Nous l'avons trouvé !

La triangulation électromagnétique nous a mené à un tube de lave sous le Site Trois - lorsque la foreuse a percé, elle a détruit une formation rocheuse, ce que je regrette. Mais pour les géologues, un échantillon n’est rien comparé à l’objet lui-même.

Tanis avait raison. Les mots ne suffisent pas à le décrire. Une sphère noire - rien ne pourrait être plus simple - et pourtant elle est impressionnante, incroyablement complexe, infiniment compacte, pleine de tout ce qu’elle pourrait contenir. Nous ne pouvons pas rester longtemps à proximité. Son flux électromagnétique est trop léger pour causer des brûlures à travers la trame de notre combinaison ou pour faire véritablement mal, mais nous ne pouvons pas présumer que cela ne changera pas. Si le champ augmentait rapidement, cela pourrait causer des douleurs neuropathiques, voire même des crises convulsives. Les champs magnétiques à haute induction ont des effets étranges sur l'esprit.

Notre priorité est de protéger l'objet. Ensuite nous pourrons commencer à l'étudier. Si les physiciens du Dr Yan ont raison, les transmissions électromagnétiques sont un effet collatéral de la véritable fonction de l'objet.

Entrée 3

D'où est-ce qu'il vient ?

La roche environnante est du basalte[8], riche en potassium, en phosphore et en terres rares. Il pourrait être aussi ancien que l’impacteur original qui a libéré la Lune de la Terre.[9] Ou il pourrait être aussi récent que l'Océan des tempêtes. Quoi qu'il en soit, cela signifie que l'objet est arrivé avant le Voyageur. Y a-t-il un lien ? Pourrait-ce être une balise qui a conduit le Voyageur ici ?

Si cela ne tenait qu'à moi, nous encoderions la question en pensées topologiques et la transmettrions au Voyageur. Mais cela voudrait dire rendre cela public. Et les termes de notre accord avec Clovis Bray nous imposent la confidentialité.

Avons-nous une obligation morale de rompre cet accord? Si nous avons découvert un indice sur les origines du Voyageur, certainement oui ! Clovis Bray a enfoui sa guerre contre les Vex sous un sarcophage de confidentialité et de "risque existentiel d'informations compromettantes"; ils pourraient le refaire, ici.

En dehors du rétro-nationalisme de l'Empire nord-américain, aucune organisation privée n'a un contrôle aussi considérable et égoïste du savoir qui devrait appartenir au patrimoine commun de l'humanité - et les deux aigles, eux au moins, sont une organisation bénévole, qui relève d'une loi supérieure ! Clovis Bray pue le vieux capitalisme sauvage.

Logo mission spatiale

Logo de l'expédition K1 dessiné dans la marge

Mais je ne serai pas la première à briser la confiance. Je ne commencerai pas le cycle de la défection.

Je dois garder mon esprit vide, et ainsi être prête. Mais je n'ai pas trouvé Tara durant de nombreuses nuits de méditation. Ô Tara, Tara aux vingt-et-une formes, éloigne-moi de l'orgueil et de l'ignorance, de la haine et de la jalousie, du fanatisme, de l'avarice, du désir et de l'illusion.

Entrée 4

Tanis pense que l'objet est un transpondeur. Elle dit que c'est la seule façon d'expliquer comment une complexité et une puissance aussi stupéfiantes peuvent émaner de quelque chose d'aussi simple. L'objet ne génère pas lui-même ses émissions. Il est en résonance avec une source lointaine.

Elle pense que cette source pourrait bien être le lieu d'origine du Voyageur.

Main Tara

Main de Tara tenant une fleur

Si tel est le cas, cela ne peut pas être gardé secret. Ce serait une atrocité de cacher cette information à la noosphère humaine. Ce serait une famine collective de l'esprit, une trahison de toutes les nouvelles pensées et découvertes que cette petite sphère pourrait déclencher.

Mais ma formation dit que l'importance des enjeux n'altère pas la justesse du principe. Je ne peux pas être la première à violer la confiance.

Je n'ai pas médité. Très occupée. Om tare tu tare ture mama ayur pune gyana puntin kuru soha.[10] Tara blanche, Tara aux sept yeux, accorde-moi une vie longue et morale, augmente ma sagesse : mais je t'en prie, fais-le vite.

Entrée 5

Nombreuses insomnies signalées. J’ai ordonné à l’équipage d'activer leurs télémètres sensoriels afin que le Dr. Bow puisse les analyser.

Entrée 6

Le rapport du Dr Bow confirme mes craintes. L'insomnie s'aggrave. Certains des membres d’équipage n'ayant jamais connu de traumas souffrent à présent d'un syndrome de stress post-traumatique résultant de cauchemars particulièrement réalistes. Bow suggère un système de tours de garde, limitant les expositions à 30 minutes par tour, ce qui est sage de son point de vue et tout à fait impossible du mien. S'il s'agit vraiment de la plus grande découverte depuis le Voyageur lui-même, notre vie et notre santé ne valent rien. C’est une étrange singularité de la psychophysique humaine que nous soyons prêts à prendre des risques pour éviter les pertes - nous sacrifier pour arrêter un incendie ou sauver un vaisseau endommagé - mais que nous craignons de nous mettre en danger pour obtenir un gain, même lorsque ce gain pourrait contribuer un million de fois plus au bien commun.

J'ai fixé les limites des tours de garde à deux heures. Quand nous reviendrons sur Terre, je demanderai à me séparer du Dr. Bow.

Si Clovis Bray découvre que l’anomalie a des effets négatifs, ils utiliseront leur expérience des Vex pour faire valoir qu’ils sont l’autorité de référence en matière d’interaction sécurisée avec ce qui nous est complètement étranger. Nous devons en apprendre le plus possible avant que Clovis Bray ne verrouille les accès. Je vais devoir risquer une attrition psychologique de l'équipage.

Je dois méditer - trouver du temps, d'une manière ou d'une autre, pour dire les 21 Taras. Pas maintenant.

Entrée 7

Yan et Loftus font des progrès sur la "source distante" qui communique avec l'objet. Leurs modèles décrivent le signal comme une onde se déplaçant dans une tubulure à six dimensions présente à chaque point de notre espace-temps familier à quatre dimensions. J'ai presque compris. Mais je suis trop une créature du mouvement ; trop attachée à l'espace que je connais.

Je souhaiterais presque qu'ils fassent moins de progrès ; je me permettrais alors de les ménager. Mais il est clair qu'une composante majeure de leur travail est intuitive et liée à la proximité de l'artefact. J'ai repoussé leurs limites d'exposition, car je crains (c'est le mot juste) que Clovis Bray ne s'empare du site. Bientôt.

Ou peut-être s'en sont-ils déjà emparé. Si Pare-feu est compromis, tout ce que nous faisons ici leur parvient directement et tant que CB sait exactement ce que nous savons, ils sauront comment censurer et séquestrer nos découvertes. Nous devons prendre des précautions.

Et si cet objet est hostile ? Voire malveillant ? Le révèleraient-ils publiquement ? La vérité serait-elle compatible avec leurs intérêts ?

Entrée 8

De retour de la Terre. L'éloignement m'a donné une perspective. L'analyse Sati exige que nous nous séparions de toute contingence restreinte afin de pouvoir nous souvenir de la vérité inconditionnelle - comment agir correctement dans le grand contexte humain et non dans les particularités restreintes d'une situation.

J'avais raison de renvoyer le Docteur Bow et de rejeter une approche fondée sur la peur. Je dois m'ouvrir aux possibilités de l'artefact K1. Est-ce une surprise que cela cause des cauchemars ? L'esprit humain a évolué pour s'adapter à un ensemble restreint de circonstances. Lorsque nous sommes amenés en dehors de ces circonstances, nous éprouvons de la peur, de l’anxiété et même de la terreur. Bien sûr, l'objet nous terrifie ! Bien sûr, nous avons des cauchemars ! Comment pourrions-nous autrement digérer un tel contact extraterrestre, si éloigné de nos idées préconçues ? Le Voyageur nous parle indirectement parce qu'il sait qu'il doit nous protéger de cette terreur.

Lorsque nous nous débarrassons de cette terreur et considérons l'univers sans aucune expectation humaine ni aucun attachement à nos identités temporelles, que trouvons-nous ? Une tendance à l'altruisme. Une tendance au bien. Le Voyageur nous a tellement apporté et n'a rien demandé en retour. Les Vex ne sont pas malveillants ; simplement amoraux, incapables de comprendre ou de s’inquiéter quand ils causent un préjudice. Nous ne pouvons pas laisser notre héritage évolutionniste de tribalisme et de peur obscurcir notre troisième chance de contact ! Nous ne pouvons pas nous présenter avec les poings fermés ! Ce serait une erreur terrible de traiter cet objet comme hostile simplement parce qu'il est dangereux et inconfortable.

Je ne peux pas laisser mon équipage souffrir. Mais un moyen de soulager la souffrance est de la comprendre et de la transcender. Nous devons faire confiance à cet éclair d'intuition.

Je méditerai ce soir, si je peux en finir avec tous les compte-rendus. Je salue Tara qui déjoue les complots des ennemis[11] - et cætera. Dois y aller.

Entrée 9

Dois parler avec Henson de ce que j’ai vu - un visiteur sombre - om Tara, cha tsal hla yi tso nam jal pa, hla tang mi am chi yi ten ma, k n nay ko cho ga way ji chi, ts tang mi lam ngen pa sel ma.[12]

Tara, celle à laquelle les dieux et titans s'intéressent, puisses-tu chasser les terreurs qui hantent ces heures sombres, tu es à l’épreuve du chaos, ta beauté est puissante. Je n’ai pas peur !

Entrée 10

Juste une paralysie du sommeil. Le contrecoup du surmenage. Henson est plus pragmatique que Bow, peut-être aussi plus naïve.

Analyse Sati : Suis-je en train de rationaliser un événement important et significatif parce que le contexte local m’aveugle ? Pas sûr. Je trouverai le temps de méditer à ce sujet.

Entrée 11

Yan et Loftus pensent qu’ils peuvent reproduire les capacités de transpondeur Calabi-Yau[5] de l’objet grâce à une machine qu’ils ont commencé à construire. La redondance me plait. Clovis Bray privatiserait le Voyageur s’il le pouvait, alors une seconde connexion nous permettrait de continuer notre travail le jour où ils s’en prendront à nous.

Entrée 12

Alton Bray ! Parmi tous les instruments que je pensais qu'ils déploieraient pour leur première attaque, parmi toutes les machines et les manœuvres à leur disposition, ils ont choisi un homme ordinaire. Même ses implants étaient ordinaires.

Il m'a reproché de lui avoir caché des informations confidentielles ; je lui ai dit que la « confidentialité » du projet était la raison même pour laquelle je l’avais exclu. Il a dit que cela ne faisait pas partie de notre accord, comme si cet accord n’avait pas déjà introduit le virus de la confidentialité !

Je lui ai donc montré ce que nous avions fait avec toutes nos informations confidentielles. Je lui ai montré ce que nous avions construit, ce que Clovis Bray ne pourrait plus jamais garder pour eux-même.

Aujourd'hui, nous avons gagné, mais ils réagiront bientôt.

Entrée 13

Logo Clovis Bray rayé

Logo de Clovis Bray rayé

Fleur de Tara
Clovis Bray l'a volé.

Ce sac de viande d'Alton[13] a considéré l'antenne du Site Deux comme la preuve que nous n'avions plus besoin de l'objet lui-même. Il m'a demandé pourquoi nous voulions continuer à souffrir sous son influence, en risquant « des effets noétiques inconnus »[14] et une « attrition psychologique massive ». Il insiste pour pathologiser l'expérimentation du contact - comme si toutes les disciplines difficiles, du bouddhisme en passant par le bridge, ne causaient pas une forme d'attrition pour leurs étudiants !

Sa société a conçu un système de confinement extrêmement ingénieux pour contenir l’objet. Cela représente plus de danger pour nous que l'objet lui-même ! Pourtant, nous n'avons d'autre choix que de l'installer. Ensuite, tout le système de confinement et sa suspension seront transportés du site de fouilles vers un laboratoire permanent de Clovis Bray situé à proximité.

Était-ce une erreur de montrer à Alton le transpondeur du Site Deux ? Je lui ai dit la vérité et il l'a utilisée contre nous. Et s'ils s'attaquaient au Site Deux maintenant ? Et s’ils insistaient pour qu’il soit également contenu dans un dodécaèdre confidentiel blindé de Clovis Bray ?

Mes pensées sont devenues confuses et malsaines. Fini la prévarication. Je dois me recentrer.

Entrée 14

Visiteur sombre

Croquis du visiteur sombre

J'ai vu le visiteur sombre pendant que je méditais. Cette fois, j'ai compris son objectif. Il vient de moi. C'est le messager du doute.

Cette lutte territoriale insignifiante avec Clovis Bray - à un moment où nous devrions être unis vers un même but et avec la même méthode - à un moment où une grande partie de l’avenir de l’humanité pourrait dépendre de ce que nous faisons ici - m’a changée.

Soit je n’ai jamais compris les leçons de mon maître, soit elles ne suffisent pas. Peut-être que les vrais illuminés échappent à la réincarnation et accèdent à la transcendance - mais qu'en est-il de ceux qui sont laissés derrière ? Comment arriveront-ils à l'illumination, si tous les illuminés ont abandonné le monde aux mains des égoïstes, des stupides, des court-termistes ? Le mal n'est pas seulement l'acte mauvais ; c'est la création de circonstances qui permettent et favorisent le mal.

Il faut faire des concessions au pragmatisme. Il faut préférer l'innocent au malveillant. Comment pourrais-je coopérer avec Clovis Bray lorsque cette coopération leur permet d'exploiter et de privatiser notre travail vital ? Qui sait quels sont leurs secrets que toute la race humaine mérite de partager?

Si je pousse cette logique à l'extrême, je commence à douter de ma foi en la bonté intrinsèque de l'univers. La coopération et la collaboration sont les meilleures stratégies dans le dilemme itératif du prisonnier[15], mais seulement jusqu’à ce que quelqu'un fasse défaut. Dans ce cas, il est préférable de procéder selon le principe des représailles.

Entrée 15

Le système de confinement Clovis Bray est en place. La surface du ferrofluide forme des pics lorsqu'il s'autocontrôle, comme si quelque chose à l'intérieur essayait de sortir. Avec le temps, peut-être des décennies, voire des millénaires, l’étrange flux magnétique de l’objet consumera même l'exo-armure incompréhensible de Clovis Bray. (Je ne travaillerai plus jamais avec ce matériau infernal - s'il dégénérait, il créerait un nouveau cratère à la surface de la Lune - mais il y avait quelque chose de fantastique dans le fait de mettre en place une simple plaque de métal avec les mêmes machines que nous utilisons pour déplacer les astéroïdes !)

Les systèmes de canaris[16] dans le revêtement Clovis Bray ont révélé quelque chose d'étrange.

Nous souffrons d'hallucinations, d'insomnie, de traumatismes et faisons de formidables découvertes intuitives lorsque nous sommes à proximité de l'objet, Pourtant, les canaris - les cellules, les organismes et les copies simulées de notre cerveau dans le revêtement - ne sont pas impactés.

Pourquoi sont-ils inaltérés alors que nous-mêmes sommes hantés ? S'il y a un effet terrifiant derrière tout ça, une brèche dans le confinement, pourquoi les réseaux SITA[17] ne peuvent-ils pas le détecter?

Je pense à une leçon de la Maison de la Sagesse. Nous ne pouvons pas trouver Dieu dans nos instruments, car Dieu est tout-puissant, prenant le contrôle de nos appareils et de nos écrans pour nous cacher la connaissance de son passage. C'est la limite de la science. Elle peut trouver n'importe quelle vérité au monde, mais elle ne peut pas retirer le voile qui nous aveugle.

Entrée 16

La Lune

Croquis de la Lune

J’ai demandé à mon maître : "Si les illuminés sauvent les imbéciles à leur détriment, ne restera-t-il pas bientôt que des imbéciles ?"

Elle m'a dit que cette question était celle d'une imbécile car elle supposait que l'illumination s'évaluait en termes de coûts et avantages. Elle m'a rappelé que les illuminés s'attardent dans le monde pour aider les autres vers leur propre illumination ; ce sont les Bodhisattvas, si chers aux bouddhistes mahayanas.[18] Elle m'a mis en garde contre le chemin du Sravaka égoïste, qui ne cherche l'illumination que par peur et par intérêt.[19]

Pourtant je redoute ceux qui ont peur ! L'avenir doit être protégé des calculateurs et des égoïstes ! S'il n'y avait plus personne en vie, il n'y aurait personne pour rechercher l'illumination. Comment peut-elle sanctifier le sommet de la montagne alors que nous commençons tous dans la boue à sa base? Alors qu'ils sont ceux qui préfèreraient nous laisser dans la boue en se tenant debout sur notre dos?

Entrée 17

L'objet est parti. Nous avons complètement basculé nos efforts sur le Site Deux. Je pense que Clovis Bray a commis une erreur et que leurs efforts pour s'isoler de l'artefact les empêcheront également de progresser. C'est comme ça que nous les battrons ! En nous confrontant directement à la vérité extra-terrestre de l’objet, nous obtiendrons la formidable compréhension intuitive que l’approche instrumentale de Clovis Bray ne peut pas atteindre.

Yan et Loftus sont certains que l'antenne du Site Deux reçoit exactement les mêmes transmissions que l'artefact extraterrestre original. Mais nous n'avons toujours aucune idée de la manière dont cet objet obstinément quadridimensionnel accède aux six dimensions supplémentaires de la variété Calabi-Yau.[5] Notre antenne, comme l'artefact, modifie simplement son état interne par une série apparemment arbitraire de permutations gravitationnelles et électronucléaires. Ces événements de force unifiée étaient probablement courants dans l'univers primitif, mais ils n'ont plus vraiment de sens aujourd'hui. Yan théorise qu'ils sont comme un mot de passe, reconnu par une sorte de réseau étrange qui existe dans la variété Calabi-Yau.

Et si le Voyageur était venu vers nous à cause des invocations de cet artefact ? Et si nous étions maintenant en contact direct avec la Mère-des-Voyageurs, la source de la Lumière ?

J'ai gardé Pare-feu pour surveiller et limiter l'exposition à l'artefact. Nous devons procéder selon le principe du risque calculé.

Entrée 18

Nous avons établi une routine d'exposition et de repos. Cela a produit plusieurs visions, l’équipe scientifique insiste pour les appeler des "excursions" :

  • Une preuve intéressante que la vie survient pour maximiser la capture d’énergie d’un système
  • Un cadre mathématique pour réconcilier des systèmes de causalité distincts
  • Une sonate et l'arrangement de danse qui va avec
  • Une recette de meringue synthétique
  • Une liste d'étoiles, signification inconnue
  • Des solutions exactes à un certain nombre de problèmes mathématiques difficiles, y compris onze cuboïdes parfaits
  • Une théorie innovante de grande unification, avec certaines équations apparemment inutiles que nous essayons de comprendre.[20]

Ce n'est que le commencement. Une fois que Clovis Bray aura compris à quel point nos méthodes sont devenues profitables, ils essaieront d’infiltrer l’équipe. Je suis parée à toute éventualité. L'isolement et une discipline rigoureuse seront nos mots d'ordre.

Entrée 19

Le succès ne doit pas devenir un motif d'autosatisfaction. J'ai intensifié notre protocole de sécurité pour l'exposition à l'antenne. En plus des examens physiques hebdomadaires et aléatoires, nous allons faire un bilan des données vitales via les capteurs internes de chacun à chaque entrée et sortie dans la chambre.

Au début, nous avons écouté le signal de l’antenne sous forme audio. Mais il s’agit en définitive d’une transformation arbitraire ; il y a tellement de façons de restituer les mathématiques du signal en une forme perceptible par l'Homme.

Alors que la théorie d'un contact intentionnel dans les deux sens s'est imposée parmi les scientifiques, beaucoup d'entre eux ont choisi d'essayer la méthode de la riche immersion, offrant à l'antenne de nombreuses modalités sensorielles pour son choix en matière de communication. L'audio, la vidéo hallucinatoire directe vers le cortex, le retour haptique sous-cutané et l'exposition à l'électromagnétisme ambiant sont populaires. Dans des exemples plus extrêmes, les scientifiques ont câblé leurs facultés intéroceptives et kinesthésiques dans la boucle. Il y a même eu des expériences avec des protocoles pour modifier la régulation des gènes sous l’influence du signal.

J'ai interdit la connexion neurale directe, elle constitue un risque noétique inacceptable[14] ainsi qu'une cause de troubles épileptiques. Mais ma conviction que nous devons inclure tous les canaux de communication reste ferme.

Entrée 20

Au lieu de méditer la nuit dernière, j'ai repassé mes examens satis[4] de SUECABAO.[1] J'ai été confronté à toute la gamme de la rigueur éthique moderne : décisions réflexes, intensifications des tests de rupture de lucidité morale[21], conflits de Korosec entre déontologie générale et exigence spécifique.

Et je n'ai pas pu faire les mêmes choix. J'ai privilégié mon propre équipage aux étrangers, l'innocent au coupable, les quelques illuminés à la multitude des cupides. J'ai échoué à l'examen.

J'aurais terriblement déçu mon maitre si elle pouvait ressentir de la déception. Mais je ne me déçois pas.

Il y a des éléments féroces chez les bouddhas. Mon école ne les a jamais enseignés. Mais je connais Mahakala[22], Palden Lahmo[23] et les autres qui détruisent les obstacles à l'illumination. Je me demande maintenant si j'aurais dû les prier à la place de Tara.

Entrée 21

Je me suis rendue compte hier, comme une épiphanie, que je devais méditer en communion avec l'antenne.

Entrée 22

Il est solitaire. Il est impossiblement, indiciblement triste, au-delà de ce que le système limbique humain peut expérimenter.[24] Mais il se satisfait de sa solitude et de sa belle tristesse. Il est la lumière de l'aube après que votre amante vous ait quitté. Il est l'acceptation avant la mort. La transcendance ne réside pas dans le refus des attachements et des limitations, mais dans la compréhension parfaite de notre confinement et de la tyrannie tautologique de l'existence. L'étape finale du bouddhisme ne peut être atteinte. On ne peut s'échapper du samsara car c'est une boucle fermée.[25] Le ciel est envahi et ses territoires sont incendiés et toutes ses montagnes ont été brisées en trônes. C'est la forme inévitable et parfaite de la vérité.

C'est magnifique. Grandiose. Grandiose.[26]

Entrée 23

Lorsque je me retire du moment et considère notre comportement - notre isolement et notre secret sectaires, notre fixation sur l'antenne comme source de sens et de but dans nos vies - je vois une expédition compromise par les effets noétiques d'un objet extraterrestre.

Pourquoi ne pas interrompre l'enquête et revenir sur Terre ?

Parce que l'influence noétique la plus puissante de l'univers, la vraie monnaie que toute ruse et toute tromperie doivent contrefaire, est la vérité. Tout ce qui nous a été accordé ici est vrai. C'est pourquoi nous nous comportons comme si nous étions compromis par une influence extraterrestre : la révélation est la plus puissante des influences.

Il n'y a pas de voile sur nos yeux.

Nous voyons clairement maintenant.

J'ai presque réalisé la prochaine étape de mon voyage.

QUAND TU N'AS RIEN, TU ES CAPABLE DE TOUT !

She will bow to me

Dernière inscription du Journal : "Elle s'agenouillera devant moi"

Références

  1. 1,0 et 1,1 En chinois, 苏俄擦包 (Sū é cā bāo) signifie "Soviétique russe". SUECABAO fait peut-être référence au cosmodrome ?
  2. Un Anagami est, dans le bouddhisme, une personne partiellement éveillée, qui a rompu les cinq premières chaînes qui entravent un esprit ordinaire. Le stade d'Anagami est le troisième des quatre stades de l'éveil.
  3. Le Theravada et le Vibhajyavada sont deux courants du bouddhisme. L'école tibétaine Néo-Vibhajjavada-Theravada est probablement un courant dérivé des deux premiers pendant l'Âge d'or.
  4. 4,0, 4,1 et 4,2 Dans la version originale, les expressions "Shura-certified" et "Sati-certified" concernent la façon dont ont été qualifiés les commandants. La Choura désigne une assemblée politico-religieuse de conseillers musulmans. Mais il y a peut être aussi une confusion avec les sourates ("Surah" en anglais). Dans le bouddhisme, Sati signifie dans la plupart des cas « attention ». Le mot composé sammā-sati correspond à l'attention juste, un des membres de l'octuple noble sentier. Mais Sati peut aussi désigner un ensemble de textes appartenant à la tradition ancienne de l'hindouisme. Les religions humaines ont évoluées pendant l'Âge d'or. Il est probable que la Choura et la Sati soient deux organismes religieux de sélection des commandants : La Choura musulmane et la Sati bouddhiste.
  5. 5,0, 5,1 et 5,2 En mathématiques, un espace de Calabi-Yau (souvent abrégé simplement en Calabi-Yau) est un type particulier de variété intervenant en géométrie algébrique. On les rencontre également en physique théorique, et notamment dans la théorie des supercordes, où elles jouent le rôle d'espace de compactification. À partir de la dimension complexe 3 (dimension réelle 6), on conjecture qu’il en existe une infinité, et on ne dispose pas encore de classification générale. On peut en construire toutefois un grand nombre qui possèdent en plus la propriété d'être des variétés toriques.
  6. Il s'agit du mantra de la Tara verte, un mantra récité par les bouddhistes, notamment pour éloigner les peurs. Tara est une déité du bouddhisme. En sanskrit, son nom signifie Libératrice, mais aussi Étoile, et Celle qui fait passer - à l'autre rive - à l'instar d'un Bouddha.
  7. La Sunyata désigne, dans le bouddhisme, la vacuité des êtres et des choses, leur absence d'être en soi et de nature propre, autrement dit l'inexistence de toute essence, de tout caractère fixe et inchangeant. Elle s'applique aux choses aussi bien qu'aux pensées et aux états d'esprits.
  8. Sur la Lune, le basalte constitue la surface des mers lunaires.
  9. Selon l'hypothèse scientifique dominante, la formation de la Lune est due à la collision de la Terre (ou proto-Terre) avec un impacteur de la taille de Mars. Théia (ou parfois Orphée) est le nom donné à cet impacteur. Cet impact se serait produit 100 millions d’années après la naissance du Système solaire, soit il y a 4,468 milliards d’années.
  10. Il s'agit du mantra de la Tara blanche, un mantra récité pour obtenir la guérison physique ou psychique.
  11. Il s'agit du début du mantra de la Tara noire, destiné à éloigner les ennemis et les esprits malins.
  12. Il s'agit d'un autre des 21 mantras de Tara.
  13. L'utilisation de l'injure "sac de viande" et le fait que Xuan mentionne qu'Alton avait peu d'implants indique que Xuan était surement une transhumaniste augmentée par la technologie.
  14. 14,0 et 14,1 La noétique est une branche de la philosophie métaphysique concernant l'intellect et la pensée.
  15. Le dilemme du prisonnier caractérise une situation où deux individus auraient intérêt à coopérer, mais où, en l'absence de communication entre les deux, chacun choisira de trahir l'autre si la situation ne se présente qu'une fois. Dans le dilemme itératif du prisonnier, la situation se répète, et les individus gardent en mémoire les précédentes rencontres. Quand on répète la situation durablement dans une population, les individus qui adoptent une stratégie intéressée y perdent au long terme, alors que les individus apparemment plus désintéressés voient leur altruisme finalement récompensé.
  16. Un canari est un dispositif utilisé comme témoin, par analogie avec l’utilisation d’un canari dans une cage pour détecter le manque d’oxygène dans une mine.
  17. Aucune idée de ce que SITA signifie.
  18. Dans le bouddhisme mahayana, un Bodhisattva désigne celui qui a formé le vœu de suivre le chemin indiqué par Bouddha pour aider d'abord les autres êtres sensibles à s'éveiller tout en progressant lui-même vers son propre éveil définitif.
  19. Dans le bouddhisme mahayana, le Sravaka ne découvre pas la doctrine par lui-même mais l'applique à sa propre libération. Si la pratique l'amène à développer amour et générosité, il n'œuvre cependant pas au salut de tous les êtres, au contraire du Bodhisattva.
  20. En physique théorique, une théorie de grande unification est un modèle de la physique des particules dans lequel les trois interactions de jauge du modèle standard (électromagnétique, nucléaire faible et nucléaire forte) se fusionnent en une seule à hautes énergies.
  21. Un test de rupture est un test répété jusqu'à l'échec. L'échec est ensuite analysé afin de trouver et d'éliminer la cause racine.
  22. Mahakala est une déité protectrice du dharma dans le bouddhisme vajrayāna. Un Mahakala à Six Bras est considéré comme étant une émanation féroce et puissante du bodhisattva de la compassion.
  23. Palden Lhamo est l'épouse de Mahakala. C'est une déité courroucée considérée comme protectrice des enseignements du Gautama Bouddha et du Tibet.
  24. Le système limbique, appelé parfois cerveau émotionnel, est le nom donné à un groupe de structures de l'encéphale jouant un rôle très important dans le comportement et en particulier, dans diverses émotions.
  25. Le saṃsara est le cycle de renaissance et de souffrance dans lequel sont pris les êtres non éveillés. Ce cycle est sans commencement dans le temps, il se perpétue par l'accumulation du karma couplée à la soif d'existence, et s'achève pour chaque être dès que le nirvaṇa est atteint.
  26. On peut voir un parallèle avec le Verset 4:2 des Tomes du malheur.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .